Les mots sont survenus avec la rencontre d’une forme de poésie concise correspondant à sa sculpture, le haïku.
Fontaine de la Mare a ainsi composé la série des «Haïkus d’atelier», impressions nées de sa relation avec ses pierres et l’environnement du lieu qu’il a créé à Paris, le «Gourbi de la Mare».
Diaporama