Depuis les Portes ouvertes de Belleville 2015, Fontaine de la Mare a transformé son Gourbi de la Mare en «Atelier-Mémoire de la rue de la Mare.»

Il présente "Ma rue de la Mare", une série photo-poétique consacrée à la rue de la Mare, constituée de cartes postales anciennes et de photos de street art prises par lui-même dans sa rue.
Il a décidé aussi de dessiner ses environnements, celui de la rue de la Mare et celui du Tréport (Seine-Maritime) où se trouve son atelier principal de sculpture.

Il propose ainsi une sélection de dessins, à la pierre noire et au pastel, du Tréport et de la rue de la Mare.

Pour les Portes ouvertes de Ménilmontant 2016, il a notamment rélisé une série sur la Bellevilloise, coopérative ouvrière et Maison du Peuple au début du 20e siècle.




HOMMAGE À SIMONE SIGNORET

Pour «Chroniques», la grande exposition organisée par Artistes à la Bastille, du 11 au 15 novembre 2015, au Bastille Design Center, Fontaine de la Mare a choisi le roman de Simone Signoret «Adieu Volodia» dont l’action principale se situe dans la période 1925-1945, au 58 rue de la Mare, numéro qui n’existe plus.
En hommage à cette légende du cinéma français dont on célèbre en 2015 le trentenaire de la disparition et de la parution de son unique roman, son projet entremêle les personnages et les lieux de son roman et son rôle mythique de Casque d’or - pour lequel elle a tourné des scènes dans le quartier, ainsi que les artistes qui ont marqué la mémoire de Belleville et Ménilmontant.
Avec Maria Claudia Galera, anthropologue littéraire, spécialiste des mythes de Paris, il propose une installation murale avec des photos, des dessins et un texte évoquant les lieux du roman et la légende de Casque d’or.

Cf galerie Chronique de la rue de la Mare


Pour en connaître le maximum sur la rue de la Mare, le blog (non actualisé) de Germinal Daniel

www.ruedelamare.com


 
Diaporama