Sur les pas du Petit Poucet
Chemins de pierres, mots, musique

du samedi 12 novembre au dimanche 27 novembre 2016
La Chapelle du Collège des Jésuites à Eu (Seine-Maritime)

Ouverture : du mardi au samedi de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h 30.
Dimanches et jours fériés de 14 h 30 à 18 h 30. Fermée le lundi, entrée libre.

Vernissage samedi 12 novembre à partir de 18 h et Concert-lecture  à 20 h 30 "Le Petit Poucet" par Orfeo 2000, avec Chloé Sévère au clavecin et Jean-Pierre Menuge, récitant et flûte.
Surprise de clôture : samedi 26 novembre à 17 h : Jean-Pierre Menuge improvise à la flûte sur les chemins du Grand Poucet.


Fontaine de la Mare
Sur les pas du Petit Poucet :
Chemins de pierres, mots, musique



Note d’intention :

Depuis longtemps, je pensais à la chapelle du Collège mais je n'avais pas envie de simplement exposer des œuvres déjà faites dans un lieu si chargé d’histoire et d’émotion artistique.
En attente d’un projet qui prenne en compte vraiment l’esprit du lieu, c’est là que j’ai découvert l’action musicale de Jean-Pierre Menuge et le formidable travail qu’il mène avec Orfeo 2000 et les Heures musicales de la vallée de la Bresle, au service de la musique baroque.
Le déclic est venu finalement au cours de son spectacle musical autour du conte de Perrault «Cendrillon». Tout naturellement, nous est venue l’idée d’une aventure commune unissant la musique aux arts plastiques autour du Petit Poucet.


Trois chemins nous emmènent en nous-mêmes par trois supports vibratoires différents (les mots, la musique, la pierre) et nous relient à notre mémoire
universelle de triple nature :    

- les mots signifient une mémoire du Verbe dans l’espace-temps.
- la musique signifie une mémoire de l’Esprit au-delà de l’espace.
- la pierre signifie une mémoire de l’Eternel au-delà du temps.          

Cherchons les chemins de notre mémoire à travers trois chants de la Vie
que notre sensibilité entendra selon son penchant pour au moins l’un des trois.

Chacun d’entre nous peut redevenir le Petit Poucet au départ ou à l’arrivée
de ces trois chemins :


1. Chemin de pierres : sculptures en marbre, gypse, avec pastels sur toile, en écho au décor de la chapelle ainsi qu’aux mausolées en marbre de Catherine de Clèves et Henri de Guise.

2. Chemin de mots : haïkus écrits sur des gravats de l’église Saint-Jacques d’Abbeville déconstruite en 2013 et sur des débris du chalutier «Baie des Anges», échoué au Tréport la même année.

3. Chemin de musique : sculptures en albâtre, stéatite, avec pastels sur papier inspirés par la musique baroque, le tout conduisant à un tableau musical (encadrement style baroque).
 
L’ensemble des trois chemins mène à un cirque de photos en gros plan de la chapelle. Ces photos écrites avec les haïkus du Grand Poucet reposent sur des pupitres à musique.

Choix des matériaux employés :

1. Matériaux-mémoire : cf chemin de mots.

Pastels en couleurs sur papier : pour figurer la musique baroque légère et animée. Pastels en noir et blanc et couleurs sur toile : pour figurer la texture et les reliefs du minéral brut, organique.
Sculptures en marbre et gypse : massives par leur poids et leur aspect, souvent utilisées dans la construction. Sculptures en albâtre et stéatite : plus lumineuses et éthérées, pour évoquer les ondes musicales.





 
HAÏKUS DU GRAND POUCET
écrits sur des photos de gros plans de la chapelle


De pain ou de pierre
Le sentier sait où il va
Les oiseaux avec les hommes

Du petit au grand Poucet
Des mots et des pierres
La vie est un conte

Flûte ou crayon noir
Dessinons notre musique
Jouons notre vie

Ils vont au Collège
Avec les bottes magiques
Les petits Poucets

La route est si longue
Le bois est si dense
Les pierres sont au-dessus

Lacets, gravats, nids de poule
Miroirs remplis d’eau
... Mais c’est mon chemin

La Clèves est en paix
Son époux est en cendres
L’art est plus fort que la guerre

Le Guise est en marbre
La chapelle est noire
Le temps coule dans les murs

Semer des cailloux   
Créer des chemins
Agrandir l’espace en nous



 

HAÏKUS DU GRAND POUCET
écrits sur des photos de  la forêt d'Eu, de Sylvia Bourdeau
 
 
Plus peur du loup ni de l'ogre
Mais elle est en nous
La forêt des contes

Sur le quesne a leu
Moi Petit Poucet
J'ai vu la pierre bise des druides



 
HAÏKU DU GRAND POUCET
écrit sur le triptyque de dessins du Guisard

 
Cinq siècles debout
Le Guisard nous toise
Notre histoire est dans ses veines


 








 
  1    2    3     4  
Diaporama