AULT EN MUSIQUES !

2017


Pour son 2e "Récital de pierres" à "Ault en Musiques !", Fontaine de la Mare a composé spécialement un haïku général ainsi que trois haïkus particuliers pour chaque lieu du festival, qui seront écrits en rouge sur des plaques de marbre.
Chaque installation comprendra donc le haïku général, le haïku propre à chaque lieu et des sculptures en albâtre.

Haïku général pour le Festival :

L’autel est là-bas
L’albâtre est ici
La musique est en nous-mêmes

Concert «Esquisses françoises», chapelle Saint-Edith du Bois de Cise (vendredi 30 juin, 20 h) :

Là au Bois de Cise
Guitare et violon
Notre Edith est à l’écoute

Concert «Une épopée russe», église Saint-Pierre (samedi 1er juillet, 20 h) :

Saint-Pierre en musiques
Le piano épique
Mais que dit le violoncelle ?

Concert «La Belle Epoque», chapelle des pêcheurs d’Onival (dimanche 2 juillet, 17 h) :

Chapelle à la mer
Ex-voto de pierre                                      
Entendez-vous cette flûte ?

Fontaine de la Mare



2016

A l'invitation du violoncelliste David Louwerse, Fontaine de la Mare a proposé, avec la complicité de son amie Hélène Clerc, "Récital de pierres", trois installations différentes dans les trois lieux où se donneront les concerts dans le cadre de "Ault en musiques !" :
la chapelle des pêcheurs à Onival, le vendredi 1er juillet, la chapelle Sainte-Edith au Bois de Cise, le samedi 2 juillet et l'église Saint-Pierre à Ault (Somme), le dimanche 3 juillet.

Récital : Concert donné par un soliste ou spectacle consacré à un seul genre.

"Venir écouter les pierres :
chapelles, sculptures, falaises...
Elles nous chuchotent et ne se lassent de fredonner des airs immémoriaux.

Venir écouter à Ault :
Sculptures, falaises, chapelles...
Se souvenir en leurs mémoires de ce que le temps n'a jamais oublié." (Hélène Clerc)

Les installations :

Chapelle des Pêcheurs à Onival : "Mélodie d'albâtre", onde de dessins encadrés représentant la falaise d'Ault et photos, entourées d'albâtres de différentes couleurs.

Chapelle Sainte-Edith au Bois de Cise : "Notes d'ange", chemin de dessins encadrés partant d'un cœur en marbre dans un étui de violoncelle pour aboutir à "Angesse", une sculpture en marbre de Carrare.
"Hommage à la petite Edith dont le cœur-chrysalide interrompit trop tôt sa partition terrestre pour devenir ange-papillon puis angesse ou ange-prêtresse." (Hélène Clerc).

Eglise Saint-Pierre à Ault : "Chant de la Déesse-mère" (Mère primaire, Mère primitive...), sculpture en albâtre de la Déesse Mère, environnée de photo-montages de Christiane Schmitz la mettant en scènes dans ses différents états (maquette en terre, résine et bronze...).


L'idée centrale de ces trois installations est de célébrer symboliquement  la musique en même temps que la mémoire incarnée par chaque lieu de concert.


 
  1    2  
Diaporama