- "Musidora, l'ardeur d'une pionnière"
Dans le cadre du 20e Printemps des Poètes (4 au 18 mars 2018), à l’Atelier-Mémoire Fontaine de la Mare, 57 rue de la Mare, 75020 Paris. Thème : L'ardeur.
Les vendredi 2, samedi 3 et dimanche 4 mars. (Vernissage vendredi 2 mars à partir de 17 h) et les vendredi 16, samedi 17 et dimanche 18 mars : Musidora, l'ardeur d'une pionnière, en partenariat avec Les Amis de Musidora et Marie-Claude Cherqui, petite-nièce de Musidora.

Projection inédite du montage audiovisuel "Moi Toi Elle Musidora" réalisé spécialement pour l'exposition par Michel Saussol, secrétaire des Amis de Musidora, avec les membres du Photo-Vidéo-Club de Ponthierry (Seine-et-Marne).

Dimanche 18 mars à 17 h, le duo Bal tragique avec Marie-Claude Cherqui au chant et Michel Viennot à l'accordéon est venu jouer leur Cabaret Musidora, Un répertoire savoureux et vivant des chansons écrites ou interprétées par Musidora.

Fontaine de la Mare a présenté sa série photo-poétique de 20 haîkus inspirés par le Mythe Musidora : "Moi Toi Elle Musidora" ainsi que des reproductions de documents d'époque..

- "Musidora au Tréport, la jeunesse d'un mythe"
Du vendredi 15 au dimanche 17 septembre et du vendredi 22 au dimanche 24 septembre 2017, de 11 h à 18 h, "Musidora au Tréport, la jeunesse d'un mythe", dans le cadre des Journées du Matrimoine et du Patrimoine 2017, thème 2017 : Jeunesse et Patrimoine, à l'Atelier Fontaine de la Mare et du chat Marin ( au Tréport).
Prolongation les week-ends des 7-8, 14-15 et 21-22 octobre, de 11 h à 18 h.
Atelier Fontaine de la Mare et du chat Marin
11 rue du Commerce, 76470 Le Tréport


Musidora (1885-1957) est la seule actrice française du cinéma muet à rester et grandir dans la mémoire collective puisque trois ouvrages et un film documentaire lui ont été consacrés ces dernières années.

Surnommée la «Première Vamp» par les historiens du cinéma et la «Dixième Muse» par Aragon et les surréalistes, Musidora dépasse ces clichés par un destin de créatrice en avance sur son temps : danseuse, actrice, militante, réalisatrice, auteur de théâtre et l’une des premières collaboratrices du musée du Cinéma.

Avant de surgir en collant noir dans le rôle d’Irma Vep dans le serial «Les Vampires» de Louis Feuillade en pleine guerre mondiale (1915), Musidora avait posé en pêcheuse de crevettes pour Arnault, un photographe célèbre du Tréport. Ce sont ces cartes postales qui sont le point de départ de la série présentée.

Ce parcours photo-poétique sur Musidora s'inscrit dans le thème du Matrimoine que j’explore pour la troisième fois et mêle la poésie courte de mes haïkus aux documents d’époque.

Pour en savoir plus et découvrir les Amis de Musidora :

Blog des Amis de Musidora : lesamisdemusidora.blogspot.com/







 
  1    2    3  
Diaporama