Les mots de Fontaine de la Mare ont quitté le papier, ils se sont inscrits sur des plaques de marbre, des toiles sur châssis et des photographies numériques, constituant un corpus qu’il nomme «Poésie plastique».
Diaporama